Ce serait sans doute comme descendre un col de montagne dans un bus avec des freins de vélo…

Bonjour,

Plus ça va et plus il nous semble difficile de couper la ligne avant sa fermeture……

Hier soir on a décidé d’attaquer, quand je dis attaquer, je n’en veux a personne, c’est juste qu’on a navigué toute la nuit, où presque, au maximum de ce que pouvait donner Terre Exotique sous grand spi A4.

Bref, ça s’appelle naviguer comme des bourrins, sur les portières, à la limite…….

Je n’ai jamais fait ça, mais ce serait sans doute comme descendre un col de montagne dans un bus avec des freins de vélo. Sortie de route interdite si on veut s’en sortir indemne.

A 06h00 ce matin, fatigués, le manque de lucidité nous gagnant, et après 3 départs au tas, nous avons été obligé de jeter l’éponge. Affalage du A4, envoi du solent, remplacé dans la foulée par le code 0. Sous cette configuration de voile, GV haute et Code 0, nous sommes encore dans les polaires de vitesses moyennes qui nous permettraient d’arriver dimanche……….

Arriver dimanche……..doubler l’avant dernier……… Il faut encore y croire ! Pas le choix. Aller vite et préserver le matériel, aller vite et ne pas faire une mauvaise manœuvre………alors que la fatigue commence à nous gagner…… On est en pleine contradiction !

Sur ce je vais faire une sieste réparatrice pendant que Jojo est à la barre.

A c’te tantôt, peut-être à demain…….mais c’est pas sûr !

Le trio d’irréductibles costarmoricains.

1 réaction sur “ Ce serait sans doute comme descendre un col de montagne dans un bus avec des freins de vélo… ”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.