Jojo a sacrifié une bouteille de Salvetat et moi une de Plancoët

Salut,

15°54.5 N

25°40.0 W

Cette position est celle que nous occupons à l’instant où je vous écris. Cela nous met à 2000 milles de la Martinique. Il y a encore de la route. Si on se base sur la moyenne visée avant le départ, donc avant les pétoles……, il nous resterait 10 jours de mer……..soit une arrivée le jour de la fermeture de la ligne….. C’est chaud patate !

Hier nous avons donc viré le dernier archipel sur notre route, celui-ci particulièrement, car marque de parcours…… On était sûr de voir ces îles du Cap Vert du coup. Et bien non, loupé !!!!!! Le contournement de Sal s’est fait de nuit……..et le reste des îles se sont terrées dans la boucaille………. En guise d’exotisme sur cette route de la Jacques Vabre, nous aurons vu Guernesey, Sark……et Ouessant…….! MDR !

Aujourd’hui, nous avons profité du calme et du soleil pour nous laver. Jojo a sacrifié une bouteille de Salvetat et moi une de Plancoët. La différence de quantité d’eau utilisée s’explique par nos différences de tailles respectives……….pas par une qualité de lavage……..

Les poissons volants font partie du quotidien. Ils décollent à notre passage…….pour s’écraser dans l’eau 10 ou 150 mètres plus loin selon si le vol s’est bien passé ou pas. Je trouve d’ailleurs que l’adjectif volant est largement usurpé pour qualifier cet animal……..a mon avis, un petit St Jean projeté au lance pierre doit avoir peu ou prou les mêmes capacités de vol. Bon c’est vrai, il n’a pas de lance pierre…… N’empêche qu’il n’ est encore venu à personne l’idée d’appeler un avion le Poisson volant………alors qu’un hélicoptère s’appelle le Dauphin !

A ce propos, nous avons eu leur visite hier. Quelle classe ce bestiau ! J’adore cette façon qu’ils ont, toute en élégance, de transmettre leur joie de vivre. Et quelle aisance ils ont !

Bon, c’est pas le tout, mais je vais aller me faire à manger.

A c’ te tantôt

Le trio Costarmoricain en atlantique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.