Les 48 dernières heures et le petit oiseau

Hello,

Dimanche, jour férié, je ne travaillais pas…..

Pour résumer, dimanche matin dans la nuit on a fait un coquetier avec le spi.

On a pu affaler en catastrophe avant de le déchirer. Ensuite, il faut remettre le spi en chaussette et renvoyer….. Une bonne heure de perdu, tout ça à cause d’une petite erreur de barre en fin de quart…..

Dans la journée, on s’est attaqué au problème de barre. Nous avons arrêté le bateau pour régler l’alignement des safrans. Le bateau devenait incontrôlable au delà de 10/11 nœuds. Opération concluante.

Dans la nuit de dimanche à lundi, recocotte avec le spi, mais cette fois l’étai est pris dedans. On réussi à affaler sans dégâts sur le spi……mais dans la manip, on perd la chaussette (celle du spi, pas une des nôtres….). C’est invraisemblable…..mais on a réussi à le faire.

Du coup on perd encore du temps à retirer le spi A2 (spi léger) de sa chaussette pour y mettre le A4 (spi medium) . Encore du temps perdu…..

Hier soir le vent monte et pour préserver le A4, on l’affale et on envoie le spi lourd.

Vous comprendrez pourquoi je n’ai pas envoyé de point du jour hier….. Je ne pensais qu’à une chose, c’était de pouvoir dormir un peu.

Cette nuit un petit oiseau est venu se réfugier à bord. Il dormait sur la table à carte, aux pieds de la peluche de Shere Khan……même pas peur !

Ce matin nous avons empanné à 10h00 pour repartir cap au 205/210 bâbord amure.

Nous devrions rester principalement bâbord jusqu’à l’archipel du Cap Vert.

L’oiseau, lui, n’est plus là…..

Au niveau des Canaries, la météo va être compliquée avec des vents faibles. Nous avons là une opportunité de revenir un peu sur nos camarades…… Il faut surtout ne pas refaire le coup du golf de Gascogne…..

Bonne fin de journée

A c’te tantôt

Morgann, Jojo et Terre Exotique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.